vendredi 1 janvier 2016

La roue tourne...


Pour d'autres, c'est le quotidien, ou presque.
Pour nous, en France, c'était « ailleurs ». En 2015, c'est devenu « ici ».

Ce serait tellement bien de pouvoir se dire qu'en 2016, ce serait « nulle part ».
Un changement d'année, ça sert aussi à ça : à espérer l'avenir avec un regard neuf, le regard innocent d'un enfant confiant.

Non, bien sûr, ce n'est pas très réaliste. C'est même totalement irrationnel !
Mais de toute façon, qu’y a-t-il de rationnel dans le choix de ce jour là ? Et en quoi l'accomplissement d'un tour de piste de la Terre autour du Soleil devrait-il nous importer ?

Alors laissez-moi espérer.

Dans ma petite vie, dans celle de mes proches, 2015 n'a pas non plus été très amicale, et la Mort a même décidé de s'inviter pour les « fêtes ».

Alors laissez-nous, laissez-moi penser aux mois qui viennent, rêver à 2016.
Au moins aujourd'hui.

Que 2016 vous apporte - nous apporte à tous - de beaux et nombreux moments de bonheur, d'accomplissement, d'amour, de solidarité... La conviction que cette année-là, ça valait la peine de l'attendre !

À bientôt, peut-être :)

Philippe Colliard

PS : j'avais imprudemment annoncé, aux journées de l’APMEP, la parution d’un « livret de fin de troisième » pour janvier. La vie étant ce qu'elle est, ce ne sera (ce ne devrait être !) qu’en avril... Mais il s'agira d'un ouvrage différent de ce que j'avais initialement envisagé, et dont j'espère qu'il plaira à celles et ceux de mes collègues qui ont la gentillesse de suivre ce blog.

PPS : une pensée, encore, pour le contrôleur des impôts des entreprises que j'ai rencontré hier et qui, par sa gentillesse, par son humanité (sous l'aspect un peu bourru de ceux qui ont souffert), m'a aidé à vivre le dernier jour de 2015 le cœur presque léger.

1 commentaire:

La parole est à vous :)